L'ampleur du projet, la diversité des publics concernés (licence, master, doctorants, entreprises, professionnels), ainsi que le nombre de partenaires associés nécessite une coordination qui devra se décliner à plusieurs niveaux :
A l'échelle globale du projet, plusieurs comités vont être mis en place :

  • Un comité restreint de gestion du projet,?Un comité de pilotage permettant un monitoring des activités du projet,
  • Un comité technique par module de travail et par activité,
  • Un comité d'accompagnement permettant de contrôler la cohérence et l'avancement du projet en articulation avec les desiderata politiques, et en conformité avec ce qui a été prévu dans le projet.


Des outils de travail seront mis en place pour assurer le fonctionnement global et le partage de l'information entre tous les partenaires ainsi que la planification des tâches (portail collaboratif).?

La réalisation des objectifs de ce projet nécessite d'organiser la communication selon les publics auxquels elle s'adresse. En premier lieu, il sera mis en place une communication interne entre les partenaires qui soit la plus réactive possible afin d'assurer un même niveau d'information de tous les partenaires. Les mails et le portail collaboratif seront les vecteurs de cette communication interne. En deuxième lieu, une communication externe sera mise en place à l'intention des publics cibles à savoir : les étudiants de licence/master/doctorat et les milieux professionnels en faisant un focus sur les entreprises de l'espace transfrontalier. Le portail que nous mettrons en place sera le vecteur principal de la communication générale sur le projet. Elle sera également relayée par les médias des universités partenaires.


Les réseaux sociaux seront également mobilisés pour capter le public cible étudiant. Des activités et des outils de communication spécifiques à chaque action seront aussi mis en oeuvre. La communication s’adressera également à la société civile, cela pourra se faire par l'intermédiaire de newsletters indiquant les actions menées et présentant les résultats les plus significatifs. Un pilier central du projet sera la mise en place d'un portail permettant de donner les informations sur les offres de stages industriels, de stages de laboratoire de niveau master, d'offres de thèses et post-doc. Cette base d'informations est alimentée par les différents partenaires et devra être accessible en extranet (accès restreint aux partenaires et aux usagers). Cet extranet sera intégré dans le portail comprenant notamment le site web.


Le projet vise à mener des actions de communication sur l'importance de la mobilité transfrontalière des étudiants vis à vis du développement économique. La communication du projet doit contribuer à une meilleure connaissance réciproque entre l'Université et l'Entreprise au sens large. La communication sensibilise aussi les collectivités locales, territoriales, les décideurs. Véhiculant une image forte, les actions de communication pourront valoriser le projet et les partenariats économiques de la zone transfrontalière. Elles inciteront les étudiants à enrichir leur formation et à préparer la suite de leur vie professionnelle. Elles s'adressent aussi aux entreprises et aux organismes afin de se tourner davantage vers le monde académique en valorisant ces forces vives que sont les étudiants.