UNIVERSITEIT GENT

Les 4000 doctorants de l'Université de Gand appartiennent à 5 Écoles doctorales qui mènent des actions dans quatre domaines :

  1. Formation
  2. Gestion de la qualité de la recherche
  3. Insertion professionnelle
  4. Dimension internationale.

Les Écoles offrent un programme en compétences transférables pour appuyer l'insertion professionnelle des doctorants. L'accent est mis sur les carrières académiques ainsi que non-académiques. Le programme comprend: communication, recherche et valorisation, leadership et efficacité personnelle, et management de carrière ainsi que l'entrepreneuriat. Les doctorants peuvent également participer à des simulations de recrutement et à l'analyse du C.V.

Chaque année, l'Université de Gand organise deux grands événements permettant aux doctorants de faire connaissance avec le marché de l'emploi:

  1. "From PhD to Job Market", un forum de rencontre entre les doctorants et les docteurs ayant fait carrière à l'extérieur des murs académiques
  2. "Job Market for Young Researchers" ou les doctorants et les post-docs peuvent rencontrer les représentants d'une quarantaine d'entreprises à la recherche d'employés docteurs.

L'Université de Gand collabore de façon bilatérale avec Lille I, II et III dans plusieurs domaines et à tous les niveaux de l'enseignement et de la recherche. Lille est un partenaire préférentiel dans différents projets internationaux. Dès 2012 un appel d'offres commun Gand-Lille pour le financement interne de mobilité des étudiants ou des personnels a été mis en place. Une majorité de ces coopérations se rapportent à la formation doctorale.

Dans le volet stages l'Université de Gand met à la disposition son expertise en stages internationaux, récemment alimentée par le projet RECONFIRM dans lequel une plateforme centrale pour stages internationaux a été créée en Flandre, avec un portail ouvert pour étudiants, jeunes gradués et entreprises souhaitant engager un stagiaire (inter)national. Le campus de l'Université de Gand à Courtrai a des liens spécifiques avec les entreprises dans la région frontalière dans laquelle les étudiants peuvent faire des stages. Mais pour stimuler au mieux les étudiants et élargir l'offre des stages une coopération structurelle entre les régions est nécessaire. De plus, l'enquête des alumni montre une demande pour une offre plus large concernant l'acquisition du langage et pour formation sur des compétences interculturelles et entrepreneuriales.

COMUE LILLE NORD DE FRANCE
KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN
UNIVERSITEIT GENT
UNIVERSITE DE MONS
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LOUVAIN (UCLOUVAIN FUCAM MONS)
UNIVERSITE DE NAMUR